AUM

Cette Vérité est magnifiquement manifestée en chantant le mantra

« A U M ».

Pendant le chant, les sens et l’esprit sont arrêtés par les sons qui doucement s’estompent jusqu’à l’inaudible. Avec le son, l’esprit aussi disparaît dans son support, sa propre nature la Conscience et la Paix.
En connaissant ce principe du son, même en prononçant n’importe quel autre son, on arrive à sa véritable nature. Âtmâ connecte et éclaire les sons. Mais c’est l’ego qui attribue un sens particulier et une limitation aux mots et aux phrases. Par conséquent un mot est Conscience à l’Âtmâ et un simple objet à l’ego. Ainsi quand nous connaissons une chose, nous nous connaissons nous-mêmes. La connaissance de Soi est le support de toute connaissance ou de toute expérience. Que nous soyons en action ou inactif, nous sommes dans notre véritable nature. On ne peut être nulle part ailleurs.

Suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *